Blog

Twitch. la délicate transition des gamers aux médias

Forte de sa progression exponentielle entre couvre-feu et confinement et de ses cinq millions de visiteurs mensuels en France, Twitch – la plateforme préférée des gamers – s’est récemment transformée en terrain conquis pour les médias qui tentent de toucher une audience jeune et souvent hostile aux petits écrans.

Alors qu’en 2015, Antoine de Caunes – à la tête du Grand Journal de Canal+ – s’était moqué du phénomène Twitch. Six ans après, la chaîne cryptée fait appel au streamer DZPRINCE10 pour mener une campagne de promotion de la saison 2 de la série “Validé” dans le jeu vidéo “GTA”. Le gamer, aux 618,6 k followers sur la plateforme mondiale de streaming de jeux vidéos, a dernièrement levé le voile sur une affiche de la série dans GTA, très appréciée par les jeunes.

Si ce coup de communication “in-game” semble être une réussite pour le réalisateur et la chaîne, certains médias français et internationaux se sont heurtés à la spécificité de cette plateforme. Après des débuts en fanfare, Le Figaro, Sky News, le Washington Post où encore NRJ se sont contentés de diffuser des événements en direct sans pour autant envisager de mettre en place une stratégie de contenus adaptée à la cible présente sur la plateforme numérique. 

Erreur ! Pour réussir sur Twitch, il faut adopter les codes de ce nouveau support de diffusion et créer des formats fondés sur les interactions avec la communauté qui y est présente via le chat. Seule cette démarche, associée à un contenu créatif, contribuera à limiter la hype entre les 15-35 et les médias ayant fait des canaux classiques de l’information leur unique moyen de diffusion. 

Cette recette semble être maîtrisée à merveille par  le présentateur de « Questions pour un Champion », Samuel Étienne. Avec son émission “La Matinée Est Tienne”, l’animateur est passé d’apprenti streamer à un fin connaisseur des tendances Twitch, où il présente pour France Télévisions une revue de presse matinale à ses 405,2 fidèles followers. Une notoriété qu’il la doit également à ces deux interviews en direct avec l’ancien président de la République François Hollande et l’actuel premier ministre Jean Castex en direct.

Cependant, le ton libre sur Twitch pourrait à tout moment virer aux trolls violents et aux insultes. Une tendance que certains médias ayant envisagé de se lancer sur la plateforme mondiale de streaming en 2021 craignent malgré la tentation de toucher un public plus jeune. Certes, expérimenter des formats journalistiques innovants est bien, mais se faire une place et s’imposer avec des contenus twitch-friendly pour raconter l’actualité autrement serait beaucoup mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *